Rechercher des articles

  • Effacer les filtres

Suivez-moi !

Abonnez-vous à notre newsletter

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible.
Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Liens Europe Ecologie

Derniers articles

Climat et fonds européens régionaux : retour sur les négociations (VIDEO)

Un accord a été trouvé entre les 3 institutions européennes

 

La semaine dernière des négociations importantes sur deux fonds européens régionaux se sont tenues, des instruments clés pour la lutte climatique et la réussite du Green Deal.

Nous avons trouvé en trilogue un accord sur le futur FEDER (Fonds européen de développement régional) et le Fonds de cohésion. Avec 234 milliards d’euros en 7 ans, il s’agit du principal levier d’action de l’Unionj européenne dans les territoires.

Un trilogue, c’est une négociation entre le Parlement européen, le Conseil (qui représente les états membres) et la Commission européenne, une fois que chacune des institutions a adopté sa position.

Le FEDER et le Fonds de Cohésion sont cruciaux. Ils représentent 1/4 du budget de l’UE et visent à aider au développement des territoires et à réduire les inégalités entre les territoires européens. Les régions peuvent utiliser ces fonds pour aider au développement de l’économie, à la recherche, développer les infrastructures d’énergie, d’eau ou de transport par exemple.

En tant que Verts, il était important pour nous que ce nouveau FEDER soit juste, réduise les inégalités et soit un des moteurs de la transition écologique, bon pour le climat.

Des avancées

– Au moins 30% des fonds devront être alloués à l’objectif « Europe verte et zéro-carbone »

– Combat central pour le groupe des Verts/ALE au Parlement européen : nous avons obtenu la fin des subventions aux énergies fossiles (notamment le gaz) d’ici 2025. C’est tard, mais c’est une avancée notable qui n’aurait pas été obtenue sans notre combat. D’ici 2025, le financement des énergies fossiles sera fortement limité (0,2% des fonds dans les pays les plus riches, 1% dans les pays de l’est, 1.55% dans les pays fortement dépendant du charbon).

– En contrepartie, nous avons obtenu l’engagement qu’aucun financement des énergies fossiles n’aura lieu via le Fonds de transition juste pour lequel mon collègue Niklas Nienass était chargé des négociations et mes collègues Mounir Satouri et Henrike Hahn étaient rapporteurs pour avis.

 

Mot de passe oublié