Rechercher des articles

  • Effacer les filtres

Suivez-moi !

Abonnez-vous à notre newsletter

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible.
Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Liens Europe Ecologie

Derniers articles

Le Parlement européen adopte une réforme de la PAC mauvaise pour la planète, les animaux et les paysans.

La Semaine du 20 au 23 octobre 2020, le Parlement européen a adopté sa position sur la réforme de la PAC, la Politique Agricole Commune. La PAC représente plus du tiers du budget de l‘UE et revêt donc une importance toute particulière.

Notre amendement de rejet

Comme je l’expliquais dans cet article, la PAC actuelle est largement injuste et néfaste pour la planète. La proposition de réforme faite par la Commission n’était pas à la hauteur des enjeux. A l’initiative de Benoit Biteau, nous avions donc déposé un premier amendement de rejet de la réforme, pour que la Commission européenne revoit sa copie. Cet amendement a malheureusement été rejeté.

Les votes des différents groupes politiques sur l’amendement de rejet.

Notre travail pour améliorer la copie de la Commission

Le groupe des Verts-ALE a ensuite déposé plusieurs centaines d’amendements pour essayer d’améliorer la PAC et la rendre plus juste et plus écologique. Avec des député-e-s qui défendent les animaux, j’ai co-signé plusieurs amendements qui visaient à exclure l’élevage industriel de la PAC, à exclure la corrida des paiements de la PAC ou encore à mettre en place un régime de paiements qui aiderait les agriculteurs qui améliorent le bien-être des animaux.

Malheureusement, les groupes du PPE (conservateurs), Renew (centristes et libéraux) et une partie importante du groupe S&D (socio-démocrates), avec le soutien des groupes d’extrême droite, se sont mis d’accord pour rejeter nos amendements et affaiblir le texte à de nombreux points. La plupart de nos amendements ont été rejeté. Seul un amendement qui visait à interdire les paiements couplés pour les animaux élevés pour la corrida a été adopté.

Face à ce constat, j’ai voté contre la proposition de réforme de la PAC, comme l’ensemble du groupe des Verts-ALE. Elle a toutefois été adoptée.

La même semaine, les états-membres ont aussi adopté leur position, tout aussi mauvaise que celle du Parlement européen. Des négociations entre le Parlement européen et les états membres ont commencé début novembre pour atteindre une position finale.

Veggie burgers : la mobilisation citoyenne a payé.

Dans un des autres règlements de la réforme de la PAC, une série d’amendements avait attiré l’attention de nombreux-ses citoyen-ne-s, média s et ONG. Certain-e-s député-e-s, sous l’influence du lobby de la viande, voulaient faire interdire les appellations « burger », « saucisse » ou « steak » aux produits végétariens, sous prétexte qu’ils ne contiendraient pas de viande. Finis les « veggie burger » ou les steaks de soja ! Je me suis bien sûr opposée à ces amendements ridicules.

Les citoyen-ne-s se sont largement mobilisé pour interpeler leurs député-e-s et cela a fonctionné. Les amendements en question ont été rejetés.

Malheureusement, un autre amendement qui interdisait l’utilisation des mots « laits », « crème », « yaourt » ou même « crémeux » pour les produits végans qui ne contiennent pas de laits (yaourts de soja, lait d’amande, etc.) a lui été adopté.

Mot de passe oublié